colère
Développement Personnel

Colère : comment la maîtriser ?

Devoir communiquer alors que vous êtes en colère représente une situation potentiellement dangereuse. Que peut-il vous arriver et comment améliorer cet état de stress et de rage ? Suivez nos conseils pour plus de sérénité.

Techniques pour surmonter la colère

– Soit vous y allez en restant dans cet état d’esprit et vous courez le risque de laisser échapper des propos blessants, des critiques, des blâmes, des accusations, des commentaires que vous pourriez regretter plus tard.
Vous allez peut-être, dans votre énervement, prendre des décisions hâtives, erronées et irréversibles.

– Soit vous ravalez votre colère et faites comme si tout allait bien. Cette dernière solution, à la longue, vous mène directement vers l’ulcère à l’estomac.

L’énergie qu’a déclenchée votre colère dans votre corps reste bloquée et vous vous sentez mal. Votre concentration en souffre, votre pensée est parasitée et votre message devient confus.

colère
diverses colères

 Appliquez ces conseils 

– Tout d’abord, si vous le pouvez, gagnez du temps ! Laissez passer quelques minutes entre votre colère et le début de votre communication. Tirez parti de ce délai pour vous calmer, pour affaiblir votre colère.

– Acceptez votre colère. C’est un sentiment tout à fait légitime. En général, on est en colère parce que l’on n’obtient pas ce que l on désire. Efforcez-vous de voir clair dans la cause de votre colère et mettez en place un plan d’action pour atteindre votre objectif !

– Acceptez aussi le fait que c’est vous seul qui êtes responsable de votre colère. Vous seul avez accepté de vous mettre dans cet état, et personne d’autre. Personne ne peut vous mettre en colère si, au fond de vous, vous ne l’acceptez pas.

Les autres n’y sont pour rien dans votre colère

– Ne déversez jamais votre colère sur un autre, car vous pourriez le regretter !

– Parlez de votre colère à quelqu’un qui sait vous écouter avec patience et sans juger – une oreille neutre !

– Ecrivez votre colère. Par exemple, écrivez une lettre dans laquelle vous déversez tout votre poison. N’oubliez pas de la brûler après !

– Quittez les lieux. Allez vous promener ou rentrez chez vous (si vous pouvez le faire, bien entendu !)

– Allez vite vous regarder dans un miroir et faites preuve d’humour ! (difficile, quand on est en colère, on a tendance à se prendre terriblement au sérieux).

– Prenez de la distance. Imaginez la situation dans 1 an, dans 10 ans… Pensez à des situations semblables qui se sont produites dans le passé.

– Sortez votre colère de vous « physiquement ». Fermez la porte, ouvrez la fenêtre et criez ! Frappez sur un coussin, tapez dans le punching-ball ou faites quelques mouvements de gymnastique.

– … Et communiquez en paix.

La colère, comme la plupart des émotions, est une source d’énergie qui, canalisée, peut être très créative. Trouvez comme exutoire à votre colère un texte musclé à écrire, ou un discours enflammé à préparer !

écrire
Ecrire permet de grandes choses !

 3 trucs efficaces pour calmer la colère des autres 

Le saviez-vous ? un chat en colère tourne ses oreilles vers l’arrière. Votre interlocuteur est en colère. Impossible d’entamer une discussion avec lui tant qu’il est dans cet état.
Pour calmer un peu les choses, dites-lui :

1. « Je comprends ce que vous ressentez. »

Ainsi, vous lui dites que vous l’écoutez et que vous essayez de comprendre son point de vue.

2. « J’ai déjà ressenti la même chose. »

Cette phrase montre votre empathie, vous pouvez vous mettre à sa place.

3. « Dans cette situation, j’ai senti que… j’ai pensé… j’ai fait… »

Il ne s’agit pas de dire à la personne ce qu’elle « devrait » faire, mais simplement de lui offrir votre soutien en partageant avec elle votre expérience et la solution que vous avez adoptée.

La clé du succès de cette approche est, bien entendu, l’honnêteté. Il ne s’agit évidemment pas d’aller « inventer » une histoire. Mais il est probable que, même si vous n’avez pas vécu exactement la même situation, vous ayez rencontré une situation qui ait provoqué en vous
des sensations semblables.

disputes dans le couple
Les disputes dans le couple

êtes-vous une personne positive ?

Faites le petit test suivant et réfléchissez à votre attitude mentale.

Quand je parle à mes enfants, est-ce que je leur dis souvent :

« Ne touche pas, ne fais pas, ne parle pas, ne salis pas, ne traîne pas », etc. ?

Est-ce que je fais des compliments à mon mari, à ma femme, à mes enfants, à mes employés ?

Est-ce que j’aime recevoir des compliments, ou est-ce que je me demande ce que ça peut bien cacher ?

Est-ce que je suis facilement inquiet(e) ?

Est-ce que j’ai facilement le trac, la peur d’échouer ? Est-ce que je me sens souvent déprimé(e) ?

Est-ce que je dors bien ?

Faites le point sur votre colère !

Est-ce que j’aime lire des journaux ou des revues à sensation ?

Est-ce que j’aime les films d’horreur, d’épouvante ?

Est-ce que je suis porté(e) à répandre les mauvaises nouvelles ?

Est-ce que j’ai certaines peurs bien précises : peur des voleurs, du feu, du cancer, de la mort, du tonnerre, de la maladie, de m’évanouir ?

Est-ce que je suis habituellement de bonne humeur ?

Est-ce que je suis porté(e) à fredonner, à chanter ? Est-ce que je raconte des histoires aux enfants ?

Est-ce que je vois du premier coup et facilement le bon côté des choses ?

Est-ce que je parle souvent de la maladie, des accidents ou d’autres choses déprimantes et tristes ?

Est-ce que je vis avec des gens tristes, nerveux ou négatifs ?

Si les résultats vous définissent comme une personne positive, félicitations, persévérez dans cette attitude !
A l’inverse, si les réponses à ces questions montrent que vous êtes plutôt négatif, alors qu’aucune circonstance particulière ne le justifie, il est recommandé de vous pencher sérieusement sur la question et de prendre des mesures pour changer.

 

Vous pouvez diffuser gratuitement ce numéro de
« communicateurs efficaces » dans votre entreprise,
ou citer un article, à condition de mentionner
le copyright: (c)MMXII-306 www.communicateurs-efficaces.com

 

 

Ex Assistante de Rédaction dans une boîte de Communication à Paris pendant près de 10 ans, je suis aujourd'hui une Rédactrice Web et Blogueuse Senior. Oui, j'ai bien dit "Senior" et fière de l'être ! Mes Clés du Bonheur - Le Blog Optimiste qui rend Heureux - Conseils et Astuces en Développement Personnel- Santé et Bien-être, Sexo, Psycho, Lifestyle - est le reflet de mon expérience de Vie. La partager avec vous est ma plus belle réussite ! Soyez donc fidèles à ce blog pour apprendre à comment devenir Heureux. A très vite donc !

2 commentaires

  • Marie Da Cruz

    Bonjour Sophia !

    Ravie de te retrouver sur Mon Blog est un Roman… Oui, aujourd’hui encore, par exemple, j’ai été confrontée à des situations qui avaient de quoi me faire « péter un câble » comme l’on dit. Pourtant, j’ai réussi à rester calme et à maîtriser l’envie que j’avais de « claquer » certaines personnes !!! Je reconnais volontiers que je n’ai pas pu m’empêcher d’être un peu sarcastique, voire très ironique mais je ne suis pas « sortie complètement de mes gonds » !
    Tu remarqueras au passage, la quantité phénoménale d’expressions qui existent pour qualifier notre colère…
    Bref ! Tu as infiniment raison lorsque tu soulèves le recul qui permet de relativiser le problème ! Parfois, ils sont beaucoup plus anodins si on leur donnait beaucoup moins d’importance !

    Bien à toi. Belle soirée à toi.

  • Sophia

    J’apprécie ce billet parce qu’il fait de la colère une source d’énergie et de questionnement. Et c’est vrai que, souvent, un peu de recul permet de relativiser le problème pour, soit en discuter, soit laisser tomber. Belle journée à toi.

Vous pouvez me laisser un petit commentaire. Je réponds toujours

%d blogueurs aiment cette page :