Marie Da Cruz,  Relations et Communication

Celle de l’ombre…

De l’Ombre à la Lumière…

 
 
 

J’aime assez l’idée d’être celle de l’ombre, celle que l’on ne voit jamais ou que très rarement.

Vous pourriez y voir un manque d’ambition ou une fuite à préférer l’obscurité à la lumière.

Cependant, mes nuits ne sont pas tout à fait blanches et mes jours ne sont pas tout à fait noirs.

A un « je » de couleurs, je préfère celle de cette noirceur charbonneuse qui parfume ma vie, qui encense mes sens et donne de l’éclat à mes désirs, à mes envies.

Au cœur de la pénombre de mon « moi » où la lueur s’éveille, le calme et la sérénité se diluent dans un silence mystérieux, par la porte entre-ouverte.

Là, tous les « possibles » s’y conjuguent au passé, au présent, au futur.

Blottie au creux de ma grotte, noircie par le feu ardent de mes passions, je laisse ainsi errer mon âme, au gré de ces étincelles filantes et, de ce « clair-obscur », la quintessence des mots magnifie soudain ces images en noir et blanc…

La lumière jaillit alors, éclatante, brillante, telle un diamant brut qu’il faut tailler, façonner pour enfin l’offrir à un être précieux…

Vous !

 

(c) Marie Da Cruz – Chançay – France

mention : http://monblogestunroman.com

Publicités

Vous pouvez me laisser un petit commentaire. Je réponds toujours !

%d blogueurs aiment cette page :